Piqûre punaises de lit

C’est l’histoire d’une jeune dame, du nom de Murielle résidant à Paris, dans un immeuble du Marais. Un matin, alors qu’elle venait juste de se réveiller, elle remarque que ses membres, notamment ses bras et ses jambes, portaient de petits boutons assimilables à des taches rouges. « Oh, il s’agit là des conséquences de piqûres d’araignées. La mise au propre de mes draps et un coup d’insecticide devraient suffire à neutraliser ses insectes », pensa-t-elle.

N’ayant pas eu gain de cause, elle décide de prendre l’avis de son médecin. Ce dernier resta catégorique : « vous êtes victime des piqûres de punaises de lit Madame ! ». Il lui fit donc des prescriptions, mais ne manqua pas également d’attirer son attention sur la nécessité de procéder à une désinsectisation de ses locaux de toute urgence.

9

5 à 15 petits points rouges

9

Piqures par délimitation

9

Ponctions successives

Les punaises de lit sont des arthropodes sans ailes qui arrivent facilement à piquer le corps humain pour se nourrir de son sang.

Connus sous l’appellation scientifique de Cimex Lectularius, ces insectes sont des solénophages. Ils introduisent à travers la peau des stylets mandibulaires et maxillaires très fins jusque dans la lumière d’un vaisseau sanguin pour aspirer à volonté le sang de leur victime.

Faire un bon diagnostic permet d’opérer le traitement ou la prise en charge convenable. Vous devez donc savoir reconnaitre les piqûres des punaises de lit et ne surtout pas les confondre avec des piqûres d’autres insectes. Lorsque vous avez les punaises de lit en votre compagnie, ce n’est qu’au réveil que vous pourrez dénoter quelques signes annonciateurs de cet état de choses.

Les multiples traces laissées par ces insectes nuisibles sur votre corps sont comme une affluence de cinq à quinze petits points rouges. Il s’agit là d’une particularité propre aux punaises de lit. En effet, ces petits insectes sont réputés pour ne piquer votre corps que par délimitation. Elles prennent la peine de faire des ponctions successives et ceci en quête d’un débit fluide au prélèvement.

Vous pourrez constater par vous-même, au réveil, que ces derniers auraient déjà effectué plus d’une dizaine de piqûres regroupées à un endroit sur votre corps.

Comment les punaises de lit s’y prennent pour vous piquer ?

Ces insectes sont assez méthodiques quand il s’agit de se nourrir du sang de leur victime. Il y a, en effet, un ensemble d’étapes qu’ils s’appliquent à suivre à la lettre. L’opération consiste à ce qu’ils s’accrochent à une partie à nue de votre peau pour y aspirer la dose de sang voulue. Pour cela, ils se serviront de leurs griffes pour mieux se positionner sur la zone à palper et usent ensuite de leurs maxillaires pour se gorger de sang à leur bon vouloir.

Ce n’est pas forcément la piqûre en elle-même qui vous laisse des tâches, mais plutôt l’acharnement de leur maxillaire sur votre peau pendant la recherche des meilleurs flux sanguins. Cela va très certainement induire une inflammation en réponse à l’agression que subit la peau.

9
9

Méthodiques

9

Ils s'accrochent

9

Avec leurs griffes

9
9

Traces de rougeur

9

Réactions inflammatoires

9

Pigmentation superficielle

9

Piqûre silencieuse

Les marques sur la peau après la piqûre de punaise :

à quoi sont-elles dues ?

Une fois positionnées sur votre peau, les punaises de lit y font des mouvements assez répétés avec leurs Alène. Cette activité intense qui est appliquée sur la peau lui laisse des traces de rougeur que vous remarquez dès votre réveil au petit matin. De plus, une fois satisfaite, la punaise laisse des gouttes de sang frais à la surface de votre corps et déclenche des réactions ou des allergies.

Pour chaque piqûre de punaise, les empreintes sont de deux types. La principale met en évidence le lieu de piqûre et les annexes sont les réactions inflammatoires développées par la peau ou les traces de rougeurs.

Ces tâches ne sont rien d’autre que des effusions internes de sang. Elles suscitent une forte pigmentation superficielle de la peau et sont la plupart du temps passagères. Certaines d’entre elles peuvent être comme des granules ou de petits boutons qui seront assez gênants au touché de votre peau.

La piqûre de ces insectes est silencieuse, c’est-à-dire qu’elle s’opère sans que vous ne vous en aperceviez réellement. Autrement, pour chaque piqûre, ces insectes vous transfusent dans le même temps des protéines diverses. La salive injectée possède des vertus anesthésiantes qui vous endorment davantage et leur accorde plus de marge de manœuvre pour leur sale besogne.

Les irritations cutanées et les boutons :

des formes de réponses de l’organisme humain à la piqûre des punaises

Quand une punaise de lit pique sa victime, son organisme émet une réponse immunitaire qui s’exprime de deux façons :

  • L’apparition de petits boutons sur la peau, qui n’est rien d’autre que la conséquence directe d’une effusion d’hémoglobine à la surface de la peau.
  • Des irritations cutanées ou démangeaisons en raison de la libération de quelques molécules chimiques en liaison avec les nerfs cervicaux.

Vous remarquerez que vous vous êtes fait piquer par ces petits insectes aux traces généralement circonscrites aux bas des jambes et aux avant-bras. Toutefois, d’autres parties du corps peuvent aussi être victimes de ces lésions. Il s’agit notamment du dos et de toute autre partie à nue du corps.

Par ailleurs, des travaux du Professeur Mc Kenzie en 2012 ont montré que les réactions cutanées sont plus sévères chez les personnes qui ont été déjà piquées par les punaises de lit que chez celles qui l’ont été pour la première fois.

9
9
9

Petits boutons sur la peau

9

Irritations cutanées

9

Démangeaisons

9
9

Le prurit

9

Protection des personnes vulnérables

9

Réaction immunologique

L’opinion du médecin spécialiste de la peau

Les réactions cutanées varient d’une personne à une autre. En effet, selon un spécialiste des préoccupations cutanées à Marseille, les irritations de la peau ne sont pas toujours présentes chez toutes les victimes de la piqûre des punaises de lit. Mieux, il pense plutôt que plus l’on est amené à se gratter le corps, plus ce dernier nous démange suite à la libération d’un agent responsable des démangeaisons : le prurit.

Cependant, il importe de rappeler que ces démangeaisons ne sont pas éternelles. Elles finiront par s’estomper au fil de temps sans pour autant vous demander une prise en charge médicale particulière.

Ainsi, il est fréquent de tomber sur des sujets qui affirmeront, sans l’ombre d’un doute, de n’avoir jamais été victimes de piqûre de punaises de lit. Ceci parce que leur organisme n’aurait justement développé aucune réaction immunologique visible qui leur aurait permis d’être en état d’alerte.

Quel traitement pour vos démangeaisons cutanées ?

Avec des démangeaisons qui vous incommodent, faire recours à une crème dermique vous apporterait un certain réconfort. À défaut, l’application d’une lotion à la calamine sera aussi efficace. Elle est très souvent utilisée pour ses propriétés anti-démangeaison qui vous soulagent et ses qualités antiseptiques.

La calamine était depuis toujours une composante essentielle des armoires à pharmacie et trousses de premiers soins dans les foyers à travers le monde. Elle apaise les folles envies de grattage que vous aurez en cas d’irritations et facilite la cicatrisation des petites plaies dues au grattage fréquent de la partie irritée. 

Cela dit, pour des cas de réactions inflammatoires disproportionnées, prenez l’avis d’un expert ou de votre médecin traitant. Il importe de notifier aussi que ces petites lésions vous rendent plus anxieux.

Ne vous laissez pas abattre émotionnellement dès lors que vous serez victime de la piqûre des punaises de lit. Sachez que cette situation n’est aucunement la cause d’un manque d’hygiène quelconque. Ne vous y méprenez pas et faites confiance aux professionnels pour vous soulager au plus tôt.

9
9
9

Crème dermique

9

Lotion à la calamine

9

Avis d'un expert ou de votre médecin

9
9

Espacées par quelques petits centimètres

9

Avant-bras et jambes

Distinguez les piqûres des punaises de lit grâce à quelques caractéristiques visuelles

Il est important de savoir reconnaitre la piqûre des punaises de lit pour mieux y faire face. Très souvent, il faut se fier à la présentation des taches qu’ont laissées ces piqûres sur votre corps. Elles sont souvent successives et espacées les unes des autres par quelques petits centimètres. Faites référence aussi à leur emplacement sur votre peau pour le moins de confusion possible dans vos premiers diagnostics.

Les punaises de lit attaquent fréquemment les avant-bras et les jambes de ses victimes. Soyez-y attentif et ne les confondez pas surtout aux puces ou aux moustiques. Certes, le mode d’action de ces hématophages se ressemble, mais avec une dose supplémentaire de vigilance, vous réussirez à reconnaitre aisément leurs piqûres et à les distinguer parmi tant d’autres.

Contrairement à ce que vous pensez, ces insectes nuisibles ne vous transmettent aucune maladie infectieuse. La piqûre des punaises de lit ne vous donnera donc aucune maladie grave. Évitez absolument de paniquer quand vous remarquerez que vous êtes victimes de ces piqûres. Les punaises de lit inondent fréquemment les demeures des habitants d’une région sans distinction de catégorie sociale ou du niveau de respect des règles sanitaires qui y sont en vigueur.

Concentrez-vous plutôt sur les options médicales les plus immédiates pour vous protéger contre ces petits insectes.

Cependant, il importe de rappeler que ces démangeaisons ne sont pas éternelles. Elles finiront par s’estomper au fil de temps sans pour autant vous demander une prise en charge médicale particulière.

Ainsi, il est fréquent de tomber sur des sujets qui affirmeront, sans l’ombre d’un doute, de n’avoir jamais été victimes de piqûre de punaises de lit. Ceci parce que leur organisme n’aurait justement développé aucune réaction immunologique visible qui leur aurait permis d’être en état d’alerte.

Ne vous fiez surtout pas à ces soi-disant experts qui vous proposeront de vous en passer. Faites plutôt confiance à ceux qui prendront la peine de vous expliquer de long en large le contenu des différentes phases ou étapes de ce protocole afin de vous permettre de bien le suivre. N’hésitez pas à lire avec rigueur le document qu’ils vous auraient remis pour avoir une idée du processus et du suivi.

Le protocole prétraitement anti-punaises vous dévoile la liste de règles élémentaires à suivre pour faciliter la désinsectisation entière et réussie de votre local par un professionnel du domaine. Autrement, il ne peut pas vouloir désinfecter une maison sans prendre quelques précautions utiles qui lui permettront d’avoir accès à tous les espaces du lieu à assainir.

Par le respect de ces dispositions fondamentales, vous protégez, dans un premier temps, les personnes vulnérables (nourrissons, personnes du troisième âge, animaux de compagnie…) du produit. Vous aurez la possibilité, dans un second temps, de mettre à l’abri les objets fragiles et ranger convenablement votre maison. Aussi, vous donnerez plus d’aisance à l’agent en disposant les meubles comme stipulé dans le protocole. Ceci pour qu’il n’ait aucune difficulté à vous faire un travail irréprochable.

Sans prendre en compte les recommandations du professionnel, vous pourrez annuler l’effort de ce dernier à répondre à ce dernier en matière d’extermination des punaises de lit. Par exemple, donner un coup de serpillère est sans doute contraire aux dispositions du protocole.

Par ailleurs, vous aurez une connaissance complète et totale de l’ensemble des étapes qui seront suivi par le professionnel désinsectiseur au cours de son intervention chez vous. Cela vous édifie également au sujet de la bonne conduite que vous devrez observer pour ne pas être une entrave à la réussite du traitement. Planifier chaque action se révèle être la meilleure solution.